Mythe : Amazones

Publié le par Cyprius

Le mot "Amazones" serait dérivé d'un nom qui signifierait "celles qui n'ont pas de sein", rappel de leur coutume légendaire consistant à couper le sein droit pour faciliter le maniement des armes dans le combat. Dans la mythologie grecque, ce sont des femmes guerrières qui habiteraient et dirigeraient toute un pays, situé aux confins du monde connu (habituellement une région reculée du nord-est de l'Asie). Leurs occupations sont principalement la chasse et la guerre, et elles sont toujours à cheval. Elles perpétuent l'espèce en s'unissant momentanément avec les hommes d'une tribu voisine et en n'élevant que leurs filles.

Elles figurent dans les exploits de différents héros grecs jusqu'à Alexandre le Grand qui, selon la légende, rencontra leur reine aux frontières de l'Inde. Dans l'Iliade d'Homère et les autres poèmes du cycle épique, elles sont les alliées des Troyens ; leur reine Penthésilée, qui était venue au secours des Troyens après la mort d'Hector, fut tuée par Achille. Lors du célèbre épisode des douze travaux, Héraclès eut pour tâche de s'emparer de la ceinture d'Hippolyte et celui-ci y parvint après une terrible bataille contre les Amazones. Thésée accompagnait Héraclès lors de cette épreuve et enleva l'Amazone Antiope pour la prendre comme épouse. Les Amazones ripostèrent ensuite en envahissant l'Acropole afin de la délivrer, mais elles furent vaincues et mises en déroute.

Les Amazones apparaissent comme alliées ou antagonistes possibles dans Scion : Hero (p.284). Il est possible de les inclure dans le panthéon vaudou en tant qu'Amazones du royaume du Dahomey, un corps militaire de femmes guerrières africaines, ou même chez les Aesir avec les skjalmö (ou sköldmö), des femmes qui avaient choisi de prendre les armes et de combattre en tant que guerrières.

Commenter cet article