Mythe : Alfar

Publié le par Cyprius

Le terme Alfar est en fait en pluriel dans la langue nordique ancienne (singulier : Alfr). C'est une des étymologies du terme "elfe", bien connu des rôlistes. Dans la mythologie nordique, les Alfar sont des créatures liées à la fertilité et aux cultes des ancêtres. Ce sont aussi des esprits de la nature.

Le mythe distingue deux types d'Alfar : les ljósálfar (elfes de lumière) et les dökkálfar (elfes des ténèbres) ou svartálfar (elfes noirs). Les premiers vivent dans Álfheimr (le pays des elfes) et sont réputés pour leur beauté et la lumière qui se dégage d'eux ; Freyr est censé être leur dieu protecteur. Les seconds résident sous la terre (d'où leur nom) et ont une apparence plus inquiétante. Ils auraient été créés à partir des restes en putréfaction d'Ymir, le géant du froid, dont le corps servit à la création du monde. Certains spécialistes les ont rapprochés des nains nordiques, quand ils ne les ont pas assimilés.

Dans Scion, cette distinction existe aussi. Les Alfar (cf. Hero p.296) sont perçus comme des alliés potentiels pour un Scion du panthéon Aesir et caractérisés par une beauté de blondeur angélique, tandis que les Svartalfar (cf. Demigod p.284) sont clairement considérés comme des ennemis et des créations des Titans qui œuvrent pour le retour de leurs maîtres. Les Svartalfar ont la peau noire et les cheveux blancs ; ils sont avides et surtout experts dans l'art de créer des artefacts maudits. Ils se plaisent à infliger de terribles cauchemars à leurs victimes endormies. En raison de leurs origines, ils craignent la lumière du soleil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article