Chant II - séance 1 : "flashbacks en série"

Publié le par Cyprius

Le début de ce nouveau Chant a commencé (encore) sur une scène in medias res : les Scions du FBI commencèrent la séance dans un hangar et se trouvèrent face au minotaure qui avait survécu à l'effondrement du stade de Berkeley. Le combat fut âpre et le groupe se rendit vite compte qu'ils avaient affaire à un minotaure de constitution bien particulière et légèrement différent du monstre de la mythologie grecque, car en plus d'être un hybride mi-homme mi-bovin, celui-ci était aussi en partie électronique ! Le groupe unit tous leurs efforts pour vaincre cette machine et eut la bonne idée d'utiliser les pouvoirs aquatiques de Sam Murphy tout en brisant ses cornes afin de créer un dysfontionnement dans les circuits du minotaure cybernétique. Le plan fonctionna si bien que le monstre explosa en mille morceaux. Les Scions repartirent ensuite à leur bureau du FBI, tout en ayant récupéré une corne du minotaure et d'autres morceaux pour les confier à l'expertise de l'agent Bukowski. C'est alors que Sean McCray reçut un coup de fil lui informant que son appartement dans le quartier de Nob Hill était en train de brûler...

Avant de passer à la suite, premier flashback ! Dans le Chant I, Sean était censé accompagner sa femme et son fils à la messe du dimanche et cette scène reprit cet événément familial. Pour une fois, Sean arriva en avance à l'église, résolu à faire plus attention à son rôle de père, et eut le temps de s'entretenir avec le révérend Alistair. Soudain, on entendit des cris au loin, rapidement suivis de crissements de pneus : en quelques secondes, la voiture de sa femme déboula à toute vitesse, apparemment devenue incontrôlable ! Sean se précipita bien sûr vers la voiture pour tenter de l'arrêter ; il eut ainsi une vision plus claire ce qui se passait : en fait, son fils était en train de hurler, pris de panique, et s'en prenait violemment à sa mère qui ne pouvait donc plus contrôler le véhicule. Le Scion de Vidar parvint à faire éviter la collision à la voiture et sa famille s'en sortit indemne. Solweig McCray expliqua alors à son mari que Damien s'était mis à entrer dans une rage folle d'un seul coup sur le chemin menant à l'église. Le petit garçon ayant visiblement des problèmes, les deux ex-conjoints convinrent donc de lui faire consulter un psychologue pour jeunes enfants...

Nouveau flashback ! Suite à son amnésie passagère durant le Chant I, Sam Murphy avait sollicité l'aide d'Allan pour retrouver la mémoire ; la scène commença donc avec la Scion de Quetzalcoátl durant une séance d'hypnose régressive. Sam revit alors l'événement : elle comprit que l'agent Naoko Fujiwara s'était envolée à l'aide de ses pouvoirs, comme prise par une transe subite et déclarant simplement être appelée ailleurs. L'Atzlánti se retrouva donc seule sur le parking de l'université de Berkeley, mais pas pour longtemps : un gigantesque félin au pelage aussi noir que l'ébène fit son apparition et se mit à courser l'agent Murphy ! Le Scion ne sembla pas de taille dans un face à face avec l'animal et s'ensuivit une scène de course-poursuite, mais Sam finit par se retrouver dans un cul-de-sac, coincée et sans issue.  Surgit alors depuis le ciel une sorte de serpent géant muni d'ailes aux couleurs de l'arc-en-ciel qui piqua directement sur le jaguar aux yeux rouge sang. Sam eut du mal à faire le moindre geste, suite aux extraordinaires déflagrations d'énergie émises par l'affrontement entre les deux créatures, mais apparemment le Quetzal (le serpent ailé) pouvait communiquer avec le Scion tout en s'attaquant au jaguar d'ébène. Sam apprit ainsi que Quetzalcoátl lui confiait une mission : elle devait arrêter les efforts d'un Scion de Tezcatlipoca qui venait de créer une secte visant à rétablir les sacrifices humains aztèques au sein de la communauté mexicaine de San Francisco. C'est tout ce que put apprendre l'agent Murphy avant de s'évanouir et de perdre - provisoirement - la mémoire.

Et encore un flashback ! Cette fois-ci, la scène s'est intéressée au personnage de Sélène Labat, au moment où celle-ci s'adonnait à une de ses activités préférées : errer dans les rues de San Francisco afin de trouver des hommes coupables d'exactions envers les femmes. Cette nuit-là, elle fut le témoin d'un étrange spectacle dans une ruelle isolée : trois femmes à la peau mate et à la musculature noueuse entouraient un homme attaché en croix sur une paroi ! La Scion d'Artémis avait en fait affaire à des Amazones qui voulaient lui proposer une sorte de concours consistant à tirer trois flèches à tour de rôle ; celle qui arrivait à placer ses flèches le plus près du corps sans le transpercer était déclarée vainqueur. Sélène accepta sans hésiter, surtout en apprenant que l'homme qui servait de cible venait de battre sa femme. On lui prêta un arc difficile à bander pour cette épreuve, mais cela ne l'empêcha pas de remporter le concours. C'est alors qu'Artémis elle-même fit son apparition - sous l'apparence d'une femme à moto en combinaison de cuir noir - pour féliciter sa Scion adoptive et surtout lui confier une mission : exécuter un groupe de Centaures se faisant appeler les Lapithes et s'amusant à commettre des viols en série dans la région. En outre, la déesse de la chasse lui offrit un arc du nom de Nemesis qui pouvait tirer des flèches d'Essence à l'infini et ignorer les protections diverses des cibles qui ont commis des viols. Enfin, avant de partir, elle lui demanda de constituer une sorte de tableau de chasse en notant sur un parchemin spécial (qu'elle lui tendit) tous les monstres qu'elle avait tués et qu'elle tuera à l'avenir ; Artémis veut savoir qui de ses Scions est la meilleure.

Dernier flashback de la séance ! Les Scions du FBI sont rassemblés dans la salle de réunion avec Allan pour faire le point sur l'état de leurs différentes missions. Cette scène permit de faire le lien avec la première scène in medias res de la séance, car ils apprirent alors que le tueur en série soupçonné de cannibalisme qui sévissait chez les sans-abris de Berkeley était sans nul doute possible le Minotaure au vu des morsures trouvées sur les morceaux de corps restants. Allan prit également le temps d'évoquer Ixion et une des missions prioritaires des agents du FBI était désormais d'enquêter sur ses faits et gestes, et notamment sur l'existence de créatures hybrides confectionnées par ses soins. Hermès fit alors son apparition, toujours accompagné de sa stagiaire Iris avec cette fois-ci un de ses Scions qu'il présenta comme une nouvelle recrue du bureau de San Francisco. Il insista lui aussi sur l'importance de retrouver la trace d'Ixion afin de le ramener au Tartare et sur la menace que représentait un Minotaure errant dans la ville. Suite à une idée du messager des dieux, le groupe des Scions conjugèrent les pouvoirs de Mystère de Cléa Potter et ceux de Psychopompe du nouveau venu - répondant au nom de Nigel - pour essayer de localiser le Minotaure. Clea eut dû mal à se concentrer et plusieurs visions l'assaillirent : Allan qui se penche sur elle sur un lit d'hôpital avec autour de son cou un médaillon intriguant représentant deux anges enlacés l'un à l'autre, le Minotaure qui erre dans les égoûts et qui ressort la nuit pour dévorer un sans-abri, près des docks de Berkeley, un homme en train de manipuler des morceaux de corps humains et les soudant à des circuits informatiques et électroniques, son attention étant surtout focalisée par deux cornes au mécanisme très complexe... Persuadée que le point faible du Minotaure résidait dans ses deux cornes, elle en informa ses partenaires et ceux-ci se dirigèrent immédiatement vers le lieu indiqué dans les visions pour un dernier affrontement avec le monstre carnivore.

On revint enfin à la suite de la première scène où Sean avait appris que son appartement était en train de brûler. En arrivant sur les lieux, il put constater l'ampleur des dégâts et un policier chargé de l'enquête lui expliqua que le feu avait d'abord pris dans un appartement adjacent avant de s'étendre à tout le voisinage. On ne savait pas encore si c'était un incendie criminel mais la police se demandait si cette affaire n'avait pas un rapport avec la multiplication de feux déclenchés dans la ville ces derniers temps et attribués d'après les rumeurs à un pyromane en série...

Commenter cet article

Bubonicus 06/01/2009 17:06

J'avoue que ce retrouver entre un reglement de compte divin n'est pas de tout repos et que finalement ce choque amnésique avait plutot du bon ^^