Ressources du FBI

Publié le par Cyprius

Tous les personnages possèdent automatiquement ce qui suit :

- un badge personnel, qui permet de revendiquer son appartenance au Bureau pour entrer dans certains bâtiments fédéraux et avoir accès aux scènes de crime
- un salaire qui permet au Scion de subvenir à ses besoins de manière raisonnable
- une arme à feu et son holster (un Sig Sauer P226 .9mm : Vitesse 4, Précision +1, Dégâts +3L, Portée 20m, Clip 15)
- des menottes
- un appareil à fréquence radio permettant d'écouter la SFPD (San Francisco Police Department)

DEMANDE DE MATERIEL ET DE SERVICES
Pour faire appel aux ressources du Bureau, il faut généralement réussir un jet de Manipulation (voire Charisme selon le contexte et l'interprétation) + Politique. La difficulté dépendra surtout du motif de la demande et des antécédents des personnages (s'ils sont connus pour tout casser, cela risque d'être difficile). Le jet n'est pas toujours obligatoire et peut être remplacé par une simple interprétation (ou renforcée par une Cascade sociale). À noter aussi qu'en fonction de la demande, il peut y avoir un certain temps d'attente, mais qu'il peut être diminué en fonction des réussites obtenues sur le jet.

Le médecin légiste (de garde) du bureau de San Francisco est un certain Gontran Delaruelle, un homme ventripotent qui adore les beignets à la gelée de pêche mais qui déteste travailler. Dès qu'il peut faire une pause, il n'hésite pas, ce qui peut parfois expliquer la lenteur des analyses qu'il doit effectuer. Les demandes de matériel se font auprès d'Eddie McPherson : un officier rachitique et au dos voûté qui se montre généralement très pointilleux sur la gestion des ressources (ainsi que des différents formulaires à remplir) et souvent très sceptique vis-à-vis des "'missions" des personnages. Se plaindre à l'Agent en Charge, Charlene Thornton (voir photo ci-contre), ne sert à rien car le fait de privilégier les personnages risqueraient d'éveiller la suspicion. Il arrive même que celle-ci soit obligée de simuler une scène de réprimande avec les personnages pour que leur réputation d'excentriques soit sauve !

Commenter cet article