Mythe : Minos et le Minotaure

Publié le par Cyprius

Le minotaure est un des monstres les mieux connus de la mythologie grecque. C'est une créature hybride au corps humanoïde mais arborant une tête de taureau. En grec ancien, ce nom signifie simplement "le taureau de Minos" (Minos + Tauros). En effet, la figure du minotaure est étroitement liée à celle de Minos, le roi de Crète (un nom légendaire qui était probablement un titre dynastique désignant  le souverain de l'île). Selon le mythe, Minos est fils de Zeus par la mortelle Europe enlevée par le dieu sous la forme d'un taureau. Plus tard, Minos reçut de Poséidon un magnifique taureau sorti de la mer que le roi de Crète était censé sacrifier au dieu des océans. Ce taureau apparaît aussi en tant que septième travail d'Héraclès que ce dernier avait pour tâche de dompter. Minos, quant à lui, ne put se résoudre au sacrifice devant la beauté de l'animal. Pour le punir, Poséidon rendit sa femme, Pasiphaé, amoureuse du taureau en question et le minotaure est le monstre hybride issu de leur union. L'enfant monstrueux garda la vie mais fut enfermé dans le fameux labyrinthe de Cnossos, la capitale de la Crète. Minos eut de nombreux enfants, dont les célèbres filles, Ariane et Phèdre, et aussi un certain Androgée, méconnu mais essentiel pour la suite du mythe. Ce dernier périt d'une mort supposée fomentée par le roi d'Athènes, Égée. S'ensuivit alors une guerre entre la Crète et Athènes à l'issue de laquelle un tribut dut être payé par les Athéniens : tous les neufs ans ils enverraient à Minos sept jeunes garçons et sept jeunes filles, et ceux-ci étaient livrés au minotaure dans le labyrinthe. Au bout du troisième tribut, Thésée partit pour la Crète en se faisant passer pour un des sept jeunes garçons et affronta le minotaure au cœur du labyrinthe. Certaines versions du mythe affirment que Thésée put vaincre le monstre en arrachant une de ses cornes et en s'en servant pour lui donner un coup fatal. Le héros athénien sortit du labyrinthe grâce au fil d'Ariane - celle-ci était tombée amoureuse de lui - qu'il avait dévidé depuis le loquet de la porte d'entrée afin de remonter son chemin. Suite à la mort du minotaure, Minos punit Dédale, l'architecte du labyrinthe, et son fils Icare en les enfermant tous deux dans le bâtiment qu'il avait lui-même conçu. La suite est assez connue : Dédale et Icare s'enfuirent en confectionnant des ailes avec des plumes et de la cire, mais Icare se montra présomptueux et vola trop près du soleil, si bien que la cire fondit faisant tomber le jeune homme qui se noya dans la mer. Après avoir enterré son fils, Dédale se réfugia chez le roi de Sicile, mais Minos était parti à sa poursuite. Là-bas, le roi de Crète mourut ébouillanté par les filles du roi de Sicile dans une baignoire conçue par Dédale.

Minos est aussi celui qui aux enfers remplissait la charge de juge des âmes avec son frère Rhadamanthe et le héros Éaque. Ces juges avaient pour tâche de répartir les morts selon les actions qu'ils avaient accomplies de leur vivant.

Le Minotaure apparaît dans la section des antagonistes de Demigod, p.251 (à noter aussi que la page précédente présente un paragraphe sur Icare et la nouvelle d'introduction du même livre lui est également consacrée). Dans Scion, les minotaures sont les fruits d'autres viols perpétrés par le taureau offert par Poséidon à Minos. Les minotaures auraient été enfermés dans le labyrinthe de Dédale pour éviter qu'ils ne s'attaquent et dévorent la population humaine. Là, ils peuvent se nourrir d'une certaine herbe - appelée polydus - permettant de prolonger leur vie à l'infini. Dans Demigod, on apprend qu'Icare a survécu mais qu'il est défiguré suite à ses brûlures infligées par les rayons du soleil et lui et son demi-frère, Iapyx, vivent encore aujourd'hui dans le labyrinthe. Tous deux ont réussi à prolonger leur vie grâce eux aussi au polydus. Le labyrinthe qu'ils partagent avec les minotaures survivants y est décrit comme une construction non euclidienne avec de multiples sorties qui sont en fait des portails vers d'autres mondes. Dans le Cycle que je fais jouer, les héros n'ont pas affronté un "vrai" minotaure, mais quelque chose qui s'en rapproche de très près, ce qu'ils n'apprendront qu'au tout début du Chant II...

Commenter cet article