Mythe : Géants

Publié le par Cyprius

Les Géants mis en scène lors de l'affrontement dans Chinatown sont issus de liste des antagonistes du panthéon scandinave, des Géants du Feu pour être plus précis (cf. Scion : Hero, p.315-316). Dans le jeu, on distingue deux types de Géants nordiques : les Géants du Feu et les Géants du Givre. Cela correpond à la cosmogonie du mythe scandinave. En effet, au commencement, il y avait deux pays : au nord, le Niflheim (le pays du brouillard) qui était d'un froid glacial, et au sud, le Muspelsheim, tout embrasé de flammes ardentes. Là où le givre du nord rencontrait le vent brûlant du sud, la glace fondait et de ces gouttes d'eau vivifiées par la chaleur se forma le corps d'un géant : Ymir, celui de qui descendirent tous les Géants du Givre (créés à partir de la transpiration d'Ymir pendant son sommeil : de son aisselle gauche sortirent un homme et une femme, tandis que ses pieds joints produisirent un fils, tous les futurs ancêtres des Géants du Givre). Lorsqu'Ymir fut tué par les parents du futur Odin, son corps servit à modeler la terre, ses os devinrent les montagnes, ses dents les galets de la mer, son sang l'océan qui entoure la terre, son crâne la voûte des cieux (soutenue aux quatre coins par quatre nains : Est, Ouest, Nord et Sud), sa cervelle forma les nuages dans le ciel, et ses sourcils servirent à édifier un solide rempart au milieu de la terre pour se protéger des géants (le Midgard, la Demeure du Milieu).

 

C'est Surt (ou Surtur) qui gouverne le Muspelsheim, le pays du feu. Les parents d'Odin attrapèrent les étincelles qui voltigeaient au-dessus de ce pays et les disposèrent à des hauteurs différentes de la voûte céleste : elles devinrent les étoiles. Autant le mythe d'Ymir et des Géants du Givre est associé au commencement du monde, autant celui de Surt et des Géants du Feu est lié à la fin du monde : ce sont eux qui combattront les puissants dieux du ciel et qui détruiront l'univers par le feu.

De manière générale, les géants sont bien sûr des êtres humanoïdes dotés d'une puissance physique extraordinaire et d'une grande taille : les Géants du Feu présentés dans Hero atteignent en moyenne les 2,50 m (en gros la taille indique leur puissance, ou en termes techniques le niveau de Légende). Dans la mythologie nordique, on peut considérer que les dieux d'Asgard descendent eux-mêmes des géants car leur parenté est extrêmement étroite. En effet, du ruissellement du givre fondu par le vent du sud, surgit également une vache nommée Audumla et de ses pis coulaient quatre fleuves de lait dont Ymir s'abreuvait. Elle-même se nourrissait du sel contenu dans la glace qu'elle faisait fondre en la léchant. Le soir du premier jour, du roc ainsi dégelé se détacha la chevelure d'un homme, le deuxième jour sa tête, et le troisième jour l'homme tout entier : c'était Buri, grand, vigoureux et beau ; ce dernier eut pour fils Bor, lequel épousa une fille de géant, Bestla. Bor et Bestla eurent trois fils qu'ils nommèrent Odin, Vili et Vé.

Mais les géants apparaissent dans pratiquement tous les mythes, et notamment la mythologie grecque où, à l'instar des nordiques, ils sont eux aussi liés à la création du monde et représentent le chaos. Selon Hésiode, ils sont les fils de Gaïa (la Terre), conçus à partir du sang d'Ouranos tombant sur la terre quand il fut castré. Ils se rebellèrent contre Zeus et les dieux de l'Olympe. Les géants furent battus à Phlegra (ou Palléné) et enterrés sous des volcans dans diverses parties de la Grèce et de l'Italie. La bataille des dieux et des géants symbolisaient avant tout le lutte de la civilisation contre la barbarie chez les Grecs. On confond facilement les Géants et les Titans qui attaquèrent les dieux olympiens à plusieurs reprises, mais il faut distinguer les deux groupes.

Commenter cet article